Courbée de vagues
                          ta voix s'enroule
    autour du mur de ma peau

Tressée de mer
              des grèves
                           de sang hivernal
          me versent en fleur

Tes inflections me dérivagent
             en flux de mots
                    déferlent nos corps désancrés

Tu épelles mon corps en pétales
             Chaque goutte tombe
                                les secondes de la nuit

           Lame de lumière--
                            Blessée à l'aube
         de nul oiseau
                           Bercée au flot
                d'aube épineuse

       Sur le plateau du soleil
                        irradiée de silence
                je me tus


       imbalancée





Aube épineuse
Interstices
Poèmes
Copyright by Sara Mazzolini, 2006-8