Poèmes
Interstices
Lambeaux de soleils
                   qui s’égarent
                        sur ma vitre de givre—
           Palpitement de lumière
           Vrille de sang—
                    Dévisagée
      par des yeux de soleils dérobés
         je brise
             le miroir défaillant du jour—

    Ouvrant les veines de l’inarticulé
        Portée au jour d’élan perdu
    Suspendue à tes lèvres d’absent
  Je détresse mon corps de temps effilé

            Dérivant à flot de mots,
               enfants morts-nés
           Accouchée d’inachevé

           Je vacille
                   dans les vagues
                     d’un jour bredouillant

               Tressée de nuit
          J’achève le soleil chaviré
élancements ~
Copyright by Sara Mazzolini, 2006-9