~ Sève de Feu
Feu nourrissant

      le ciel
quand tu m’ef
                     f
                         l
                           eures
        s'enroule

et mon coeur

         s’abreuve à ta source,
                                          peau solaire

   flammes de lèvres lancéolées
          sur feuille
                     maculée

  tes yeux inachèvent le jour




Souhait au poisson volant

Le soir hésite-- rejoins-moi
sur mes paupières
qui se balancent
La mer s'avance en lames de rasoir
et dépose les os
des noyés

Souhait:
ma main lance les osselets
dans les eaux volent
les yeux de l'ocelot

Quand le ciel et la mer rugissent
la chair volante de l'exocet
plonge
        et disparaît
dans le ciel et la mer rougissants

Le soir hésite rejoins-moi
sur mes paupières
qui se balancent

A minuit, dans la forêt aux fougères
Or vert de l'osmonde
tu viens, vêtu d'orvets
je deviens serpent de verre
tu verses doucement
des fleurs d'eau dans mon corps

A l'aube, ton dos

                     déroule
              ses lattes

exaucée  je me roule,
      soleil noir,

   dans tes écla
                        bou
                          
                         s
           
                s
                
                      ures




Interstices
Poèmes
Copyright © by Sara Mazzolini (2001-present)